Ma PME n'est pas concernée par les cyberattaques

Détrompez-vous ! Pour les cybercriminels, chaque société est une proie potentielle. 
1 PME sur 4 a déjà été victime de cybercriminalité l'année dernière. 41 % d'entre elles l’ont même été à plusieurs reprises : actes de piratage, phishing ou chantage numérique. Tel est ce qui ressort d'une enquête d'Ipsos commandée par Allianz. 
Les PME se font souvent une fausse idée de la sécurité cybernétique.  Parce qu'elles sont petites, la moitié d’entre elles pensent qu'elles n'intéressent pas les cybercriminels. Elles ont aussi souvent tendance à sous-estimer les possibles conséquences d'une cyberattaque. Plus de la moitié estiment, par ailleurs, avoir pris suffisamment de mesures de prévention, mais il s'agit surtout de protection technique. Or, le maillon faible en matière de cyberprévention est ailleurs.
La plupart des PME se protègent contre les cyberattaques en utilisant des mots de passe renforcés, en installant des antivirus, en sécurisant les fichiers numériques et en effectuant régulièrement des sauvegardes. C'est bien, mais ce n'est pas suffisant. Pour être efficace, une cyberprotection dépendra aussi - et surtout - de la manière dont les collaborateurs utilisent les e-mails, les données et Internet. Un mauvais clic peut suffire à paralyser un réseau ou laisser échapper des données, parfois confidentielles.  
Les collaborateurs doivent avoir conscience qu'ils peuvent déclencher involontairement une cyberattaque, avec de graves conséquences pour leur entreprise. Or, 1 PME sur 5 pense que ses travailleurs savent naturellement ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire. Dès lors, elle ne donne pas d'instructions claires en matière de cyberprotection. Il est impossible de sensibiliser le personnel et de le tenir en alerte sans une formation régulière sur les risques et protocoles de sécurité. 

Quelle que soit la taille de votre entreprise et qu’importe votre secteur, vous êtes une cible potentielle pour les cybercriminels.  Faites donc en sorte de ne pas devenir une victime facile ! Associez mesures techniques et sensibilisation. Assurez-vous contre les risques susceptibles de paralyser votre société, de causer des dommages financiers ou, dans le pire des cas, de vous contraindre de mettre la clé sous le paillasson.

Vous êtes malgré tout victime d'une fuite de données, d'un ransomware, d'un malware, d'une attaque DDos ou d'un cheval de Troie ? Avec l’assurance Cyber Plan d’Allianz, en plus de garanties très larges, des spécialistes IT et des avocats spécialisés se tiennent à votre disposition 24h/24, 7j/7 pour limiter les dommages et aider votre entreprise à reprendre rapidement sa route.

Comme la plupart des PME, votre entreprise court peut-être aussi un risque de cyberattaque. Chez Allianz, vous pouvez faire un check-up de ces cyberrisques.  Votre courtier en assurances vous expliquera comment limiter les conséquences d'une fuite de données ou d'un acte de piratage avec une cyberassurance.
vers le cybersafe scan

Des questions ?

Contactez un courtier pour recevoir des conseils personnalisés !
Contacter un courtier